only

Point film : Only God Forgives

Hier soir, j’ai décidé de regarder Only God Forgives (nan pas du tout, Ryan Gosling n’était absolument pas un critère de choix, vous rigolez là). On retrouve encore le réalisateur fétiche-franco-danois, Nicolas Winding Refn, celui là même qui était derrière les manettes de Pusher,  Drive et Valhalla Rising.

Only God Forgives c’est une histoire de vengeance, de justice et de boxe thaïlandaise. On déboule dans un club clandestin, avec des jeunes gamins qui montent sur le ring sans que ça soit vraiment légal (les activités du style traffic de drogue non plus). Ce club est tenu par Julian (aka RYAAAAAN) et son frère Billy (aka Tom Burke).

only-god-forgives07

Jusqu’au soir où, dans un bordel de Bangkok, Billy assassine une jeune ado prostituée (niveau hémoglobine, ça tire vers le carnage). Quand Billy est retrouvé mort (et charcuté lui aussi), c’est là que tout chavire, là que tout bascule. Les dominos tombent un à un, pour laisser place aux personnages clé du film :

1 – Chang : le flic vraiment chelou (interprété par Vithaya Pansringram) qui punit les méchants (au sabre ou à l’aiguille) et qui adore se faire des karaokés cucul la praline.

721076602

2 – Crystal(meth) : la mère de Julian et Billy-incestueuse + liftée même dans les cheveux- incarnée par la merveilleuse Kristin Scott Thomas. Dirigeante d’un énorme réseau criminel, elle est prête à tout (y compris foutre la merde).

only-god-forgives-scottthomas

3 – Julian:  beau garçon un peu dérangé, calme, silencieux. Il va devoir se mesurer à ce policier qui maitrise parfaitement les arts martiaux et qui n’a pas une once de pitié pour ses adversaires.

REVIEW-Only-God-Forgives-un-film-trip-avec-des-tripes

Au delà des personnages, c’est l’ambiance, les couleurs, la lumière, les plans, l’esthétique, la technique filmique : BREF, tout est maîtrisé, savamment agencé. C’est là toute la classe et le style de Refn. Qui arrive à instiller cette atmosphère glauque, angoissante, à la limite du cauchemar ou du rêve éveillé.

only-god-forgives-nicolas-winding-refn-ruptur-L-RKeXg8

Parce que c’est un concentré de beauté visuelle, de finesse et de violence extrême, Only God Forgives se regarde … Avec beaucoup de sang-froid.

Pour plus de news sur les films du moment, c’est ICI que ça se passe ! N’hésitez pas à nous rejoindre sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>