colloc

Pourquoi c’est cool d’être en coloc ?

Cet article est destiné à tous les gens en coloc’, à ceux qui ont peur et qui se demandent si ça vaut le coup, ou à ceux qui comme moi sont nostalgiques de leur expérience colocation mais surtout de leurs colocataires. Pour ma part, j’ai été en coloc’ avec 3 filles.

4 meufs sous un même toit, c’est une belle aventure et je vais vous dire pourquoi :

-  Parce qu’on apprend à connaître de nouvelles personnes. On s’ouvre aux autres et on les laisse se dévoiler. J’ai pu découvrir plein de facettes sur trois personnalités différentes, trois caractères différents. 3 personnes qui rient, pleurent, s’énervent, ont leurs hauts, leurs bas et leurs moments de bonheur (en mode générique petite maison dans la prairie).

tumblr_lxck1yI1o61r9f9ogo1_500

CRYING_LIKE_CRAZY

-  Parce qu’on a les meilleurs frigos du monde. Oui, entre les intolérantes au lactose, les fanas de fromage de chèvre et les végétariennes, y’avait de quoi faire un Rubikub « bouffe ». On détestait ranger ce putain de frigo d’ailleurs. Il n’y avait jamais assez de place et j’ai passé mon tour pour le nettoyage des plaques (désolée les girlz).

tumblr_inline_mlqhvrpbGe1qz4rgp

tumblr_inline_mlue10Rail1qz4rgp

giphy

hD5F800F6

(quelqu’un a dit « à table » ? => foodporn).

- Parce qu’on n’est presque jamais seul: le lever / coucher se fait en même temps que vos collocs (dépendant des emplois du temps). Se réveiller mutuellement quand on n’entend pas cette fichue sonnerie à 7.00 du matin, s’organiser pour les douches, les lessives, prendre le petit déj et le diner ensemble … Les moments d’intimité et de solitude, on arrive toujours à les caler, parce qu’on rentre pas du boulot en même temps, ou qu’on fait pas forcément les mêmes choses. Mais ceux qui aiment être entourés seront contents.

tumblr_inline_mhih80LD0K1qz4rgp

Sortir les plus tardives du plumard tout en douceur,

tumblr_ms1mslbEDg1riachoo1_500

s’engueuler au moment de partir travailler. 

tumblr_m7jlzcDI7O1ryfwpio1_500

et se réconcilier avant la fin de la journée. 

- Parce qu’on se soutient : je me rappelle être passée par une bonne période de merde. J’étais au bout du rouleau. Mes colocs m’ont tendu la main. M’ont prise dans leurs bras, consolée, ont séché mes larmes, ont dit des choses qui m’ont permis d’avancer. Pas besoin de poser une foule de questions. Il suffit d’une clope, d’une balade, d’un geste, d’un regard (c’est beau, je vais me lancer dans la chanson).

Quinn_&_Mercedes_-_Friendship

3074816119_1_3_eVlXPl2m

giphy

(on trouve que les pantoufles et le minishort c’est quand même plus cool que les robes de soirée pour chouiner).

-  Parce qu’on a des nuits rythmées : entre les soirées traquenard (donc parties pour rester en pyjama mais s’habiller à 23h00), les meetings entre voisins, les verres d’ « afterwork », les virées shopping, les restos, mais aussi les tisanes de 22.00 pétantes, les moments karaoké, les films, les séries … Y’a toujours du mouvement, en somme.

partylikearockstar

tumblr_inline_mry4tuSK3l1qz4rgp

tumblr_inline_mvfgq4iLW41sq0ivr

-  Parce qu’on se crée un tas de souvenirs. Parce qu’on ressort de là changé.

tumblr_mx7ennDzDB1s65s08o1_500

Si vous n’êtes pas convaincus je peux continuer cette liste non exhaustive, encore et encore.

Chères colocs’ (mes p’tits chatons en sucre d’orge), vous me manquez. Énormément. Voilà (et me forcez pas à répéter).

Et vous ? Des anecdotes de coloc’ à nous faire partager ? N’hésitez pas et rejoignez nous dès maintenant sur nos pages Facebook et Twitter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>