Quand Dior invite le cinéma à faire sa pub

C’est un gros coup que nous a concocté l’emblématique maison Dior en lançant sa campagne publicitaire placée sous le signe du grand art cinématographique. Et c’est déjà un vrai succès, en un mois le site de l’enseigne a réalisé plus de trafic qu’en trois mois en diffusant déjà son « Lady Rouge » et « Lady Noir ». Avec un budget colossal, Dior s’offre la participation des plus grands. Décryptage de ces publicités splendides qui nous prouvent que la publicité peut être un support de l’art.

Les Quatre films d’environ six minutes constitueront une fois assemblés un film noir directement inspiré d’Hitchcock à l’esthétique sombre digne d’un polar des années 50. Un hommage au créateur Christian Dior qui avait entre autres travailler sur de nombreuses créations pour le cinéma. Cette campagne est avant tout destinée à mettre en valeur l’image élégante et travaillée de la marque et non uniquement à un lancement de produit.

«The Lady Noir Affair » Chapitre 1 : réalisé par Olivier Dahan qui avait déjà eu l’occasion de faire tourner Marion Cotillard en lui offrant d’ailleurs son rôle qui lui aura valu un Oscar (La Môme). Le film se déroule à Paris, on peut y voir la splendide actrice dans des escarpins vertigineux au sommet de la tour Eiffel.

« The Lady Rouge Affair » Chapitre 2 : réalisé par Annie Leibovitz. A New-York, Marion Cotillard habillée façon garçon manqué nous montre son talent de chanteuse en interprétant « Eyes of Mars » de Franz Ferdinand dans ce court-métrage alliant noirceur et rouge passion.

« The Lady Blue Affair » Chapitre 3 : réalisé par David Lynch. La suite des aventures de Marion Cotillard au pays de Dior se déroule en plein cœur de Shangaï. Après Blue Velvet, le réalisateur reprend sa couleur fétiche dans ce film où l’actrice récite sur un gratte-ciel un poème qu’il a écrit lui-même en s’inspirant de la ville chinoise. Ce court métrage  sera diffusé au grand public le 15 mai.

Pour le chapitre 4, aucune information n’a encore été dévoilée.

En nous révélant sa campagne au compte goutte, Dior met en exergue  le célèbre suspens Hitchcockien. Patience …

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>