Quand excitation ne rime pas avec érection

Déjà six mois que tu sors avec lui. Il t’aime, tu l’aimes… bref vous vous aimez, c’est « the big love », c’est le « monde des bisounours. »
Tout ceci est bien joli, mais redescendons sur terre. Quand le moment tant attendu arrive, dans un consentement mutuel, l’émotion est à son comble. Le moindre frôlement devient un véritable starter à l’éjaculation. Bref, la soupape de la cocotte minute devient fragile.
Le temps des préliminaires, l’excitation atteint son paroxysme et lorsqu’il est temps de passer à la suite, immense désarroi du malheureux, incompréhension de la partenaire… rien, nada, nothing. La partenaire pourrait être tenté d’interpréter cette « panne » comme une absence de désir. D’où les « tu ne m’aimes plus ? », « je ne te plais plus ? ».

Comment expliquer cette « panne» ?

Découvrir le fait qu’excitation et sentiment amoureux ne riment pas toujours avec éjaculation revient à ouvrir les yeux sur notre mode de fonctionnement. L’érection n’est qu’un réflexe, et comme tout réflexe, il est impossible de le commander.

L’ennemi numéro 1 : le stress. L’excitation est entravée par l’anxiété de performance. D’où la sécrétion d’adrénaline qui annihile la production de sperme. Plus ton partenaire sera tendu musculairement et émotionnellement, plus son érection sera vacillante

Comment y remédier ?

En dédramatisant l’acte. Le problème est essentiellement psychologique donc l’important est de calmer le jeu. Pourquoi ne pas pratiquer des préliminaires plus implicites ? Jouer avec les zones érogènes à l’aide d’une rose ou se masser mutuellement. Surtout ne pas tomber dans « l’amour porno » qui est trop direct est qui accentue les tensions, donc qui risque de te mettre la pression inutilement

Ne pas céder à l’énervement, s’écouter soi-même, relativiser et surtout avoir confiance en l’autre. Voici les clefs de la réussite. Alors… si tu ne dors pas beaucoup cette nuit, remercie moi ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>