Quand les filles sont violentes

RECONNAÎTRE LA VIOLENCE

La ciolence peut revêtir différents visages. Voici les trois principales formes définies par le ministère de l’Education nationale.

La violence verbale :
Elle passe par les mots. Particulièrement utilisée par les filles, elle consiste à humilier l’autre par des messages de mépris, d’intimidation ou des menaces. Elle peut se traduire par des interdicitions, du chantage, des ordres…

La violence psychologique :
Elle passse davantage pars des attitudes. Ses effets? Dénigrer dévaloriser et humilier l’autre. Elle peut aussi consister à rejeter l’autre (l’ignorer) ou le critiquer. Cette violence est moins directe et plus difficile à détecter.

La violence physique :
Elle atteint le corps de l’autre. Elle peut aller de la simple bousculades à des blessures physiques.

Décryptage de la violence au féminin

Comment?
les filles manifestent leur violence différement des garçons. Elle exprimment ler agressivité indirectement, par l’exclussion ou la manipulation sociale. Par exemple, en trahissant certains secrests ou en colportant des ragots sur le compte de leur victime. L’attaque physique est secondaire et correspond souvent à des réactions pulsionnelles. Les professionnels s’accordent à penser que la violence féminine, beucoup plus rare, est souvent paradoxalement plus radicale et plus dure.

Pourquoi?
Plusiuers facteurs peuvent la déclencher : un contexte familial difficile (problèmes relationnales avec ses parents – en particulier avec sa mére-, d’argent, de maltraitance…), l’usage de drogue, les difficultés scolaires, manque de confiance en soi, ou encore la rivalité ( en particulier amoureuse) avec d’autres filles. Les chercheurs ont établi qu’au début de la puberté les filles courent trois fois plus de risques que les garçons de souffrir de dépression en raison d’une faible estime en soi, d’une image corporelles négative, de sentiments d’uimpuissance et de stress. Si, en plus, elles sont exposées à des mauvais traitements à la maison, le risque de violence s’accroît.

COMMENT REGIR FACE A UNE FILLE VIOLENTE?
A faire :
- Reste cakle et propose un dialogue plus tard « après l’orage ».
- Reste ferme.
- N’insiste pas et rebrousse chemin : il faut te protéger!
- Alerte tes arents ou un adultes responsable : ce n’est pas un signe de lâcheté!

A éviter :
- Répondre à la violence par la violence (insultes ou coups).
- Provoquer ou surenchérir.
- Fuir en montrant sa crainte.
- Vouloir à tout prix discuter ou comprendre son agresseur.

6 commentaires

  1. sweety_89

    j’m bien le  » A éviter :- Fuir en montrant sa crainte »; c’est un peu comme quand on est face à un chien, faut pas montrer sa peur !après tout, la femme est un animal comme les autres^^

  2. Anonyme

    coucou la violence en fille c orible surtt o rugby fo pa se léC fair kit a mordre tiré lé cheve coup de poin ds lé nichon etc… on é dégeu en filles mé bn c kom sa jsui ca mm fière detr 1 fille!lol :p

  3. dodo93

    « Mais il est nul cet article » ce dit-elle ^^, hamham rien que l’intro « les filles violentes souffrent souvent d’un manque de confiance en elles ou de difficultés affectives.  » Ahhhhhhh bon ??! On apprend pas grand choses en faite et ya pas mal de connerieuh, en faite ca fait psycologie de comptoir ton article, genre on essaye d’analyser un truc que tout le monde connait, maiiiiiiiis on dit que des conneuhrie (encore?!) :s

  4. Anonyme

    Si cet article est copié dans girls, alors envoi nous un message, y’a un lien spécial.
    Indique nous le numéro de quel mois ou semaine (desole, je l’achete pas ;) ) et quelle page au mieux, un scan de la page en piece jointe par mail …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>