Quand Zara plagie les blogueuses de mode

Betty, célèbre icône mode sur la Toile, a eu la surprise de découvrir un T-shirt à son effigie qu’une amie lui avait rapporté d’Asie. Le T-shirt représente une jeune fille à lunettes de soleil avec un gobelet dans la main, un dessin qui n’est pas sans rappeler une des photos de la jeune fille prise lors d’un séjour à Miami en juillet dernier. La ressemblance est frappante voir impossible à contester. La chaîne espagnole n’a cependant pas pris la peine de demander l’autorisation voir de proposer un arrangement financier pour s’inspirer de cette photo.

Le 22 mai, la blogueuse expose la situation sur la toile dans un de ses articles : « Zara we have a problem ». Betty est outrée de la manière dont Zara s’est approprié sa photo, comme elle le précise au site Le Post  « c’est le principe de se servir comme ça qui me choque ». Il faut dire que la jeune fille n’avait pas hésité à faire de la pub gratuitement pour la marque en s’affichant avec des vêtements Zara. « Je trouve ça énervant. Sur mon blog, je leur aie fait de la pub gratuitement à chaque fois que je parlais d’eux. Et là, ils me piquent une photo, je trouve ça sournois. Je ne suis pas victime, ça ne me salie pas, mais quand même… »

 

La marque lui a adressé un mail pour s’excuser du préjudice mais la blogueuse n’est pas satisfaite et déplore encore le comportement de la firme. Elle hésite cependant à recourir à la justice car cela impliquerait des frais importants et beaucoup de temps à consacrer à l’affaire. De plus, comme lui ont expliqué des avocats, il sera difficile de prouver le plagiat car même si la réplique de la photo apparait flagrante, il faudrait que les consommateurs puissent affirmer reconnaitre le jeune fille, ce qui est loin d’être gagné.

Elle se satisfait néanmoins du soutien important apportées par ses lectrices et de l’importance qu’a pu prendre l’affaire sur le net. Elle explique ainsi sur son blog :
« La justice c’est avant tout une histoire de conscience et de morale … Pour ma part, on va dire que je me sens à 90% soulagée, vous avoir vu me soutenir et relayer cette affaire, c’est déjà beaucoup … Il reste donc 10% qui ne méritent pas que je m’y attarde … 10% de rancœur qui se traduisent par un boycott de ma part dès … maintenant ! »


Même si la marque ne devra pas subir des conséquences judiciaires, il est évident que son image en pâtira. D’autant plus, que ce n’est pas la première fois que Zara est soupçonnée de plagiat : en 2008, une dessinatrice s’était plainte suite à l’utilisation frauduleuse de ses illustrations sur des vêtements.
Zara a souvent imité les grandes marques dans ses collections, mais là où les consommatrices y trouvaient un intérêt (pouvoir accéder à des copies de créateurs sans y mettre le prix), elles sont désormais choquées par cette attitude : utiliser les jeunes blogueuses à leur insu s’assimile davantage à un vol.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>