Quit Facebook day : pari réussi mais impact dérisoire

34753 : c’est le nombre de personnes qui ont quitté leur compte Facebook hier en l’honneur du « Quit Facebook day ». Le site qui espérait au moins 25 000 départs peut donc se satisfaire de ce score. Contrairement à ce que tout le monde pensait, les internautes ne se sont pas tous défilés au dernier moment.

Les deux canadiens à l’initiative de l’événement ont voulu concrétiser le mécontentement grandissant de certains utilisateurs de Facebook, de plus en plus nombreux à accuser le réseau de ne pas respecter la vie privée et de proposer des mesures de confidentialité beaucoup trop abstraites.  Le site « Quit Facebook day » s’inscrit ainsi dans un mouvement de protestation destiné à faire réagir les gérants du réseau social. On peut ainsi lire sur la page d’accueil : « Vous êtes écœuré du manque de respect de Facebook pour votre vie privée ? Ajoutez votre nom pour le dire ».
Face aux critiques de plus en plus virulentes de certains, le gérant du réseau, Marc Zuckerberg, avait déjà annoncé la semaine dernière que les paramètres de confidentialité seraient changés et simplifiés afin qu’ils deviennent plus facile à comprendre pour les internautes. Il a également assuré que les contrôles seraient renforcés sur l’accès aux informations personnelles par des sites extérieurs. « Les nouveaux réglages vont donner aux plus de 400 millions d’utilisateurs de Facebook le pouvoir de contrôler exactement qui peut voir les informations et le contenu qu’ils partagent, le tout en quelques clics »

De plus, pour beaucoup ce mouvement n’aura finalement aucune conséquence sur le développement de Facebook. Puisque si l’on prend en considération le fait que Facebook compte près d’un demi milliard d’inscrits faisant de lui le 8ème pays le plus peuplé du monde si il en était un, les 34 000 désinscrits ne représentent finalement qu’une très faible part de la communauté. Certains spécialistes du marketing internet ont ainsi déclaré : « c’est une goutte d’eau dans l’océan ».


Malgré la montée en puissance des revendications anti-Facebook, le réseau social semble avoir encore de beaux jours devant lui d’autant plus que ce genre d’événement ne fait finalement que renforcer sa notoriété.


 

Cette décision n’aura pas convaincu les quelques membres désinscrits depuis hier de Facebook. Cependant ce nouveau phénomène de « Facebookophobes » est lui aussi très critiqué sur la toile. Les fervents défenseurs du réseau social n’hésitent pas à rappeler que ces personnes se sont rendus sur le réseau de leur propre gré, que personnes ne les à pousser à mettre en ligne du contenu personnel et qu’ils auraient dû prendre connaissance des  conditions du site avant de s’y inscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>