Régime McDo

Loin de copier Morgan Spurlock, le réalisateur du documentaire Super Size Me qui, pendant 30 jours a mangé matin, midi et soir chez McDonald’s, il nous arrive tous de craquer pour le goût irrésistible d’un Big Mac et pour le croquant des frites estampillées McDo. Evidemment, le « régime » qu’a suivit Morgan Spurlock est déraisonnable. De toutes façons, les portions vendues en France sont moins grosses et l’offre est plus variée qu’aux Etats-Unis. A titre de comparaison, le menu Super Size comprend un verre de soda d’1L47 et une portion de frites de 200g.

Alors accro au McDo ?

Quand on mange cette nourriture de mauvaise qualité, composée de caféine, de sucre et de graisse, le corps s’habitue. L’état de dépendance survient rapidement. Tu te sens fatigué, déprimé. Tu en remanges.

Mais la restauration rapide est moins à incriminer que la sédentarité. C’est d’ailleurs pour cette raison que McDo a orienté sa communication vers le thème du dynamisme. Les campagnes de pub sont assurées par des sportifs et le choix est varié : légumes, salades, laitages…

De plus, la chaîne s’engage à fournir au client de plus en plus d’informations nutritionnelles. Mc Do, qui a été visé par la campagne de mal-bouffe de José Bové et la crise de la vache folle fait tout pour satisfaire et conserver ses clients.
Les salades contiennent moins de 300 calories, auxquelles il fut ajouter 140 calories de sauce. Mais ne diabolisons pas ce bon vieux Big Mac. Un menu représente la moitié de l’apport calorique d’un ado. Si tu fais du sport, il ne te fera pas grossir. Libre à toi de manger plus léger le repas suivant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>