Révolution glisse

Le phénomène « glisse » n’est plus une mode. Depuis maintenant une dizaine d’années, ces disciplines imposent une nouvelle philosophie sportive: le plaisir avant tout. Autre mot phare: la liberté. Ces sports, sortent des terrains balisés pour explorer la rue (skate, roller…), les pentes vierges de la montagne (snowboad, freeride…), les chemins de traverse (VTT, BMX…), l’écume des vagues (surf…).
Les casse-cou des débuts ne sont plus seuls. La « génération glisse » a séduit aujourd’hui une population de plus en plus large. Le VTT concerne tous les publics, le roller se chausse dans les grandes villes pour aller au bahut ou au boulot, le surf des neiges n’est plus une curiosité dans les stations. Et combien êtes-vous, même sans mettre les pieds sur un skate, à porter les vêtements des grandes marques de glisse?
Plus que tout autre, l’univers du ski reflète cette année les boulversements engendrés par ces nouvelles pratiques. Les stations sont envahies par l’esprit « freeride ». Le ski ludique se décline sous différentes formes en privilégiant toujours « éclate » et bien-être. Le succès de ces nouvelles glisses se mesure ainsi également à leur influence sur les sports. Le ski traditionnel, depuis quelques années en perte de vitesse, trouve une seconde jeunesse. Les fabricants de matériel proposent des planches toujours plus dociles et polyvalentes pour faciliter l’accès à de multiples style, même aux non-initiés. L’esprit « détente » prend le pas sur celui de la compétition. Les mots clés sont: liberté, plaisir et harmonie avec son corps et la nature. Pour montrer que le sport n’est pas seulement la « gagne » mais aussi un divertissement.

LE FREERIDE

Un état d’esprit qui pourrait se résumer ainsi: le ski en liberté. Objectif: s’éclater dans la poudreuse, souvent en hors piste. Mais avec deux skis aux pieds, on est plutôt considéré comme « ringard » et on se retrouve avec les snowboarders dans cette quête de la trace idéale. Les planches habituelles s’adaptent: plus courtes (moins de 180 cm), plus légères ou paraboliques, elles cherchent toutes à faciliter la pratique. Le plaisir en prime.

LE FREESTYLE

Là encore, plus de différence entre snowboarders et skieurs. Le freestyle tient du patinage artistique et du skate, et consiste à enchaîner les figures et les bonds les plus spectaculaires. Dans les champs de bosses naturels ou spécialement préparés à cet effet. Ces derniers se nomment les snowparks et la plupart des stations en sont désormais équipées. Ils proposent différents aménagements de bosses comme le « harf-pipe » (goulet avec les bors relevés), le « big hair » (un trou entre la rampe de lancement, la bosse et la zone de réception), le « slide »(un tronc d’arbre, une barrière ou un banc sur lequel on fait glisser sa planche).

LE BOARDCROSS

Cette nouvelle discipline s’inspire des courses de motocross. Sur une piste pleine de bosses, de virages relevés et autres joyeusetés, 6 skieurs ou swowboarders s’affrontent et c’est à qui descend le plus vite. Forcemment, bousculades et gamelles sont de la partie. Mais le spectacle et le fun sont garantis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>