Rufus Wainwright nous revient avec juste sa voix et son piano.

Si le nom de Rufus Wainwright ne vous dit rien pensez à Aviator, Le secret de Brockeback Mountain ou encore Moulin Rouge « la complainte de la butte ». En effet il  a signé de nombreux titres pour le cinéma, mais c’est avant tout un grand musicien régulièrement récompensé avec notamment deux prix Juno à son actif. Précoce, ce bilingue a commencé le piano à 6 ans et les tournées à 13 ans pour par la suite collaborer avec de nombreux artistes tels que Elton John, David Byrne ou encore l’excellent groupe de psyché folk Anthony and the Johnsons. Sa voix et son son singulier lui ont valu d’être très bien considéré dans le milieu.

Avec All Days are Nights : Songs for lulu, ce surdoué de la musique offre un album qui plaira surtout aux inconditionnels de l’artiste avec ses chansons très torturées et intenses sur simple accompagnement au piano. Il affirme que cet enregistrement a été le plus difficile de toute sa carrière, il faut dire que le chanteur a dû faire face à la longue maladie de sa mère qui est décédée en janvier suite à l’évolution de son cancer. Sa mère : Kate McCarrigle était elle-aussi une artiste reconnue sur le plan international, poly-instrumentaliste elle évoluait dans la mouvance folk.

Rufus Wainwright s’est donc largement inspiré des événements douloureux de sa vie pour ce nouvel opus mais également de Shakespeare dont il reprend les sonnets pour trois chansons. Par ailleurs, Pierre Marchand à collaborer avec lui pour deux titres.

On peut également retrouver quelques extraits de l’opéra qu’il a écrit et composé: « Prima Donna ». Un opéra en français dont une représentation se tiendra prochainement à Londres pour ensuite faire l’objet d’une tournée « up north » l’été prochain. 
 

Agnes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>