Sarko, Boulot… Banco!

« Il s’agit du principe de transparence » ; justifie Nicolas Sarkozy. « Il faut dire au français la vérité ». La mesure semble d’abord moins scandaleuse lorsque l’on sait que cette augmentation se répercute sur le budget de l’Elysée et non pas sur le budget de l’état. ( A savoir que le budget de l’Elysée, c’est retrouvé légèrement augmenté dans le même temps). Nicolas Sarkozy affirme par ailleurs qu’il s’agit d’une officialisation des « dessous de table » de l’Elysée. Dans le discours de la droite ; on met notamment en relief le fait que le métier de chef de l’état français est un métier difficile et que toute peine mérite salaire. On remarque aussi, que sur le point des salaires le président de la république se faisait dépasser par ses ministres et même ses secrétaires d’états. Inadmissible pour la droite. Le supérieur se fait passer par ses subordonnés ! Le « Sarkozy système » ne pouvait plus continuait de vivre comme celaa, il fallait vite mettre fin à cette mascarade. Cette augmentation arrive donc à point nommé pour affirmer encore et toujours que maintenant c’est Monsieur Sarkozy le chef ! Enfin, on s’accablait du fait que le président français se positionnait à la 15ème place des chefs d’états européens lorsque l’on parlait de salaire. En passant de 7 700€ à 19 300€, Nicolas Sarkozy passe de la 15ème à la 3ème place, derrière Angela Merkel 1ère avec un salaire atteignant les 21 200€.  

La Gauche dans tout ces états…    

                A gauche ; on crie au scandale, on s’exclame, on s’offusque. L’attitude du chef de l’état devient, gênante voire même insolente. Ainsi Jean Louis Bianco s’effare : « Il y a tant de gens qui ne sont même pas au smic. » On ne conteste pourtant pas que le fait que le premier ministre gagne plus que le président de la république est un problème. On aurait juste préféré que qu’on aligne les salaires du premier ministre sur celui du président et non l’inverse. Ceci aurait donc provoqué une baisse des salaires des ministres ! Imaginez un peu le scandale! Imaginez un peu la réaction de nos représentants face à une baisse des salaires ! Ils auraient très certainement déposé un préavis de grève. Après une grève des stewards pour une augmentation de salaires (ça en a inspiré certain), et du service SNCF contre les régimes spéciaux, une grève des ministres aurait été une grève de trop dans l’état de grâce de Nicolas Sarkozy ! Trèfle de plaisanterie, la gauche dénonce surtout un train de vie de l’état français qui ne cesse d’être luxuriant au grand damne de notre dette publique.

                D’autres encore tournent l’affaire en dérision, et précise que ce ne sont pas 20 000€ par mois qui feront crouler le pays de dette. Ces mêmes personnes compatissent et demandent d’être compréhensif avec le président de la république. Ces derniers rapellent que ce dernier vient de subir un divorce et que désormais il a une pension alimentaire à payer !          

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>