Série Lie To Me : Tim Roth dans le rôle du détecteur de mensonge

Synopsis :

Le docteur Cal Lightman est un spécialiste de la détection des « micro-expressions », après avoir étudié toute la psychologie du langage et des mouvements du corps, celui-ci est désormais capable de voir ce que ressent une personne à travers ses expressions furtives telles qu’un froncement de sourcil, un plissement des yeux, un regard en coin, une bouche qui se serre. Grâce à son expérience et à son talent pour percer à jour la vérité, celui-ci travaillera pendant six ans au Pentagone comme concepteur de programme de détection de mensonges. Il quitte cependant cette institution pour se mettre à son compte en créant une entreprise privée : Le Groupe Lightman. Le Dr Cal et ses collègues apportent ainsi leurs expertises en matière de détection de mensonge dans diverses enquêtes.

Les personnages :

Le Dr Cal Lightman : c’est donc le héros de l’intrigue, très doué, il manque néanmoins de tact et a tendance à rester très froid face aux affaires auxquelles il est confronté. Il est souvent en conflit avec les fédéraux qui ont du mal à accepter ses raisonnements qui ne reposent sur aucune preuve tangible. Personnage solitaire passionné par son travail, il est divorcé et a une fille de 15 ans qui semble avoir hérité de son don et c’est surtout la seule pour laquelle Cal n’arrive pas à percevoir de « micro expressions ».
Le Dr Gillian Foster : psychologue, Gillian est le bras droit de Cal Ligthman. Plus douce et plus fine que son collègue, elle s’avère particulièrement douée pour mener des interrogatoires. Avec Cal, ils ont passé un pacte : ils n’utiliseront pas leurs talents pour obtenir des informations sur leur vie privée respective.
Eli Locker : autre membre de l’équipe et personnage atypique, le jeune homme a la particularité de tout le temps dire ce qu’il pense sans retenue, par principe il dit toujours la vérité.
Ria Torres : c’est la dernière recrue de la bande. Elle est embauchée lors du premier épisode après avoir réussi un test dans un aéroport. Sa particularité : elle fait partie de l’infime minorité de la population dont le don de décrypter les sentiments des personnes est inné. Elle est cependant très sensible et donc peu objective, ce qui l’empêchera parfois de déceler la vérité.

Critique :

Le synopsis est plutôt intéressant : on est facilement intrigué par cette histoire de « micro expressions », on se pose la question : es-ce que moi aussi ça se voit quand je mens ? On tente même par la suite de vouloir déceler ces micros-expression sur notre entourage.  L’aspect psychologique bien qu’exagéré constitue donc l’élément phare qui nous maintient devant notre écran. Autre point positif, le jeu d’acteur de Tim Roth. Révélé dans Reservoir Dogs de Quentin Tarantino, il n’a pas perdu de son charisme et s’avère très crédible dans ce rôle.
Malheureusement, ces éléments n’arrivent pas à cacher quelques défauts qui font de cette série une création agréable mais loin d’être un coup de génie. Le spectateur est stimulé par cette recherche de « micro expressions » et est l’affut de la moindre indice, mais ce qui pouvait nous tenir en haleine, tombe vite à l’eau puisqu’on voit venir à l’avance les moindres retournements de situation déjà vus, revus et corrigés un bon nombre de fois. Les ficelles sont très grosses et ne laissent que peu de surprises…du moins pour les trois premiers épisodes diffusés. Ce qu’on attend donc des épisodes de ce soir : être surpris et étonné de la tournure d’une enquête. 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>