Shine a light : les Rolling Stones selon Scorsese

Avec « Shine a light » Martin Scorsese réalise son rêve de toujours : filmer les Rolling Stones, le groupe qui incarne le rock’n’roll à lui tout seul. Le gang qui a escorté toute son oeuvre. Cette rencontre cinématographique donne naissance au film musical événement : "Shine A Light". De la préparation à la performance, entrecoupé d’images backstage et d’archives, 16 caméras et les plus grands chefs opérateurs internationaux captent l’énergie légendaire de Mick Jagger, Keith Richards, Charlie Watts et Ron Wood lors de leurs concerts au Beacon Theatre à New York. « Shine A Light » : dans l’intimité d’un groupe mythique – et du plus rock’n’roll des cinéastes !
 
Extraordinaire portrait des icônes du rock
 
Après le triomphe couronné d’Oscars des INFILTRÉS, Martin Scorsese a souhaité capter sur pellicule l’inépuisable énergie des Rolling Stones, ces pierres qui continuent toujours à rouler, après 45 ans d’existence et qui l’ont inspiré tout au long de son oeuvre : «J’ai simplement voulu restituer en sons et en images la formidable force dégagée sur scène par les Stones, Mick Jagger en tête.»
 
Martin Scorsese a filmé les Rolling Stones sur une période de deux jours au Beacon Theatre, à New York, le 29 octobre et le 1er novembre 2006, en coulisses et sur scène, en train de faire ce qu’ils font le mieux : interpréter des chansons qui sont entrées dans la culture mondiale depuis quatre décennies. Ces deux dates filmées font partie de A Bigger Bang, la dernière tournée des Rolling Stones : de l’automne 2005 à l’été 2007, les Stones se sont produits à guichets fermés dans le monde entier.
 
Martin Scorsese a également utilisé des images inédites, des entretiens avec Mick Jagger et Keith Richards, auxquels il a ajouté des images d’archives des toutes premières années et des quarante qui ont suivi. Et il a mis en place un dispositif particulièrement performant pour capter l’incroyable puissance scénique des Stones : « J’ai disposé 16 caméras sur scène et dans la salle pour ne rien perdre de l’ambiance survoltée que ces concerts uniques ne manquent jamais de provoquer dans une salle relativement petite.» Mick Jagger dira qu’il y avait dans la salle plus de caméras que de guitares !
Accompagnés d’artistes fans, venus en guest stars, les Rolling Stones chantent des duos inédits avec Jack White des White Stripes, Buddy Guy et Christina Aguilera.
 
SHINE A LIGHT est le cinquième film sur les Rolling Stones à sortir en salles : « Le résultat est très flatteur. Durant toute la tournée A Bigger Bang, nous n’avons pas joué du tout dans des petites salles. C’était l’occasion d’interpréter des titres plus rares. C’était intime.» conclut Mick Jagger.
 
Martin Scorsese filme les Stones et son film déjà mythique démonte l’hymne rock absolu. We can get satisfaction !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>