3 jours de mobilisation, 365 jours de prudence

Sidaction : 3 jours de mobilisation, 365 jours de prudence

Il est en latex, colle un peu aux doigts, peut servir de bombe à eau si jamais vous n’arrivez pas à conclure, mais peut vous sauver la vie. Qui ça ? Le préservatif.

« Sortez couvert », un avertissement qui peut sembler répétitif, mais qui reste essentiel. En 14 ans, l’utilisation du préservatif est en net recul : en 1996, 120 millions de préservatifs ont été vendus, contre 92 millions en 2010. Or, la bataille contre les IST (Infection sexuellement transmissible) est loin d’être gagnée.

Depuis 1994, le combat de Line Renaud et de Pierre Bergé en faveur du Sidaction n’a pas faiblit. L’argent récolté est reversé à la recherche, à la prévention et au financement de programmes d’aide aux malades en France et dans les pays en développement.


Mais puisque les traitements existent, est-il nécessaire de se mobiliser autant ? La question est légitime et rappelle que l’information est surement la clé. Si aujourd’hui, on soigne, on ne guérit pas du Sida. Les thérapies sont lourdes et difficiles à supporter. La discrimination est encore présente et encore trop de jeunes ignorent les véritables risques des rapports non protégés : la moitié des 15/25 ans ont déjà eu un rapport sexuel non protégé avec un nouveau partenaire. Mais la bonne nouvelle, c’est que, plus vous êtes jeunes, moins ça vous arrive. C’est que ça finirait pas rentrer, toutes ces informations sur les IST et la contraception !

 

 

Ambre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>