Sommes nous trop assistés?

Dans certaines voitures, il est impossible de démarrer si l’on n’a pas attaché sa ceinture de sécurité. Un fait anodin à première vue, mais révélateur de notre société: chaque individu, plutôt que d’être incité à prendre ses responsabilités, se trouve en permanence assisté, notamment par des dispositifs techniques. Chacun ne devrait il pas boucler sa ceinture de lui même? Selon la sécurité routière, son port divise par trois le risque d’être tué ou gravement blessé en cas d’accident, et le strict respect de cette obligation épargnerait chaque année, dans notre pays, deux mille vies.

L’oeil du conducteur reçoit 10 millions d’infos par seconde

« Notre liberté est menacée par le besoin de sécurité, et la sécurité elle même est menacée par le soucis obsédant qu’on en a » -Norbert Bensaïd-

De l’auroradio qui lui livre une « détente sonore » au tableau de bord qui l’informe du bon état de son véhicule, en passant par les panneaux de signalisation bien sûr, l’automobiliste est un assisté de tous les instants. Ce guidage est indispensable: son cerveau est submergé de stimulations surgies de son environnement. Ses seuls nerfs optiques traitent 10 millions d’informations par seconde.
Mais le conducteur prend trop souvent les directives au pied de la lettre, sans faire appel à son esprit critique. Ainsi, par fort brouillard, certains d’entre nous, s’appuyant sur les panneaux interdisant de dépasser les 90km/h, roulent exactement à cette vitesse, alors que la prudence la plus élémentaire exigerait d’aller plus lentement. On ne fait donc plus appel qu’à notre raison mécanique. Nous croyons d’avange en la technique qu’en la réalité: sur des autoroute visiblement dégagées, des panneaux nous signalent que la circulation est fruide!

Non seulement sur la route, mais aussi chez nous, en cours, l’homme a une mentalité d’assisté. Il y a une trentaine d’années, le philosophe Ivan Illich soulignait déjà le fait que la plupart des fonctions de base de la vie -naissance, éducation, maintient de la santé, déplacement…- étaient désormais prises en charge par de grandes institutions: système scolaire, de santé, réseaux de transports…
Dans les sociétés pré-industrielles, chaque individu effectuait un maximum de tâches par lui-même. Aujourd’hui, c’est la spécialisation qui triomphe partout. Une évolution liée à la division du travail, au progrés technique et à la circulation croissante de l’information. Cela a permis une amélioration des conditions de vie sans précédent dans l’histoire de l’humanité. Pourtant, quand certains seuils sont dépassés, que les institutions deviennent tentaculaires et les techniques trop compliquées pour le commun des mortels, on se retrouve face à ce qu’ Illich appelle des « contre-productivités »: l’école n’apprend plus rien, l’höpital rend malade, la voiture empèche de circuler…

Si l’assistanat s’est imposé, c’est parce qu’il va dans le sens d’une de nos pulsions de base: la loi du moindre effort. Lorsque les gens posent le pied sur un escalator, il est frappant de constater que la plupart d’entre eux arrêtent de marcher (Le métro mis à part!^^)
Bref, on n’y peut rien… ou enfin si…. bougeons nous… voulons nous réellement devenir des pantins?

8 commentaires

  1. tite_brunette

    Moi je suis pas d’accord. J’adore être assisté et ca simplifie la vie un max.
    Apres les phares et les essui glace a declenchement automatique, le son de mon auto radio qui se regule à ma vitesse et ma clim auto (qui evite d’avoir soit trop chaud soit trop froid), mon GPS, j’envisage sur la prochaine le regulateur/limiteur de vitesse …

    Si y’avait pas de technique, y’aurait pas d’ABS, mais c de l’assistanat ca, c’est à nous de savoir conduire … ;)

    De toute facon, tu sais ce que j’en pense :)

    P.S : Bon article quand meme, faut pas abuser, 9/10

  2. sugar baby

    10/10 mais si je suis tout a fait du point de vu de thomas, n’empeche il est très bien rédiger et il y a beaucoup de vrai dans ce que tu dis donc voila, :-)

  3. jediwingz

    Une remarque déjà, par temps de brouillard, la vitesse limite est ramenée à 50km/h.
    Du plus, le code de la route dit bien que le conducteur doit toujours être maître de son véhicule… or dans ton exemple, quelqu’un qui roule à 90 km/h quelque que soient les conditions de circulation ne respecte pas les règles…

    Après, question ceinture, certes, certaines voitures ne démarrent pas si on a pas la ceinture, mais la voiture ne met pas la ceinture à notre place!!

    Et puis sur un camion, par exemple avoir la direction assitée, ça permet à n’importe qui de devenir routier (c’est d’ailleurs pour ça qu’il y a maintenant de plus en plus de femme, bande d’assistée va ^^!!!)

    Après là où il commence à y avoir de l’abus à mon avis, c’est quand le maire de san francisco dit : « Aucun Saint-Franciscain ne doit être sans un ordinateur et une connexion internet. » (certes, ils sont en train d’installer la-bas l’Internet sans fil gratuit). Dans ce cas, on va presque les obliger à posséder un ordinateur…

    Edit :
    hey Thomas, pourquoi y’a plus que toi qui a le droit de sauter des lignes dans les commentaires???
    Je vais hurler au scandale moi ^^!!

  4. Dawned

    Avant le html fontionnait dans les commentaires, mais maintenant il ne faut plus compter sur la balise < p > (je met des espaces sinon ca va tous faire bger ^^)

  5. profet

    on ne sait pas être responsable c’est malheureux de le dire mais c’est vrai il faut malaheuresement que nous soyonsassités ça nous simplifie tout de même la vie et ça nous responsablilise inconsciemment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>