Sourires Amers en écoute

C’est en 2005 qu’au cœur de Lambersart, que le groupe « Sourires Amers » a su voir le jour.
Thomas, le guitariste rythmique, chanteur mais aussi compositeur et parolier (oui, la polyvalence est toujours un bien requis !) avait quelques projets en tête avant cette année 2005… Déjà guitariste dans un ancien groupe « Otherside », il écrivais pendant son temps libre des ébauches de paroles, des vers en l’air, des soupçons d’idées … Puis « Otherside » a « splitté » pour en crée un autre. « Sourires Amers » donc où Thomas est le leader.
On y trouve Olivier, le batteur, Pierre, le guitariste lead, Clément, le bassiste aux dreads locks et bien sûr Thomas. Cela dit, avant d’être aussi organisé que cela puisse l’être aujourd’hui, le groupe était formé différemment avant Septembre 2006 où Pierre a fait son entrée au sein de la bande. En effet, avant il y avait Florentin (le violoniste) et Florent (l’ancien guitariste lead).
Les paroles de « Sourires Amers » se basent principalement sur l’aspect de la mélancolie, dans un esprit un peu baroque, on aime y retrouver la placitude parfois de la mélodie qui s’y conjugue.

« Je ne suis pas de ceux
Qui te donneront le moral
J’pense que je te ferai du mal
Je ne suis pas de ceux
Qui pensent qu’il faut que j’arrête
A tout tête je m’entête […]
Viens, rêve
Tu me dis que t’y crois,
Mais moi je n’te crois pas… » (Je ne suis pas de ceux)

Ci-dessus un extrait d’un premier texte écrit par Thomas. On y note l’aspect mélancolique et amoureux dans les paroles, une sentimentalité et une envie de présence, du pessimisme mêlé à l’espoir. Ainsi teintent les paroles du groupe, en général. MAIS ! Aujourd’hui leurs textes dérivent un peu pour se pencher plus particulièrement sur la société, une société qu’ils défendent ou qu’ils condamnent de part différents points.

« D’facon quoi qu’il arrive
On est loin de cette misère
Et comme je dis na(n) guerre
C’est pour ca qu’tu n’te prive
Regarde bien notre télé
Des rituels de fer
Encore cette année
On l’verra qui s’enterre… » (Joie)

Une influence à la « Noir Désir », un peu retrouvée avec une touche de métal parfois hard-rock qui se fait sentir, surtout sur scène où le groupe se déchaîne assez frénétiquement, Thomas se mêlant aux pogos du public ou encore Olivier accélérant le mouvement de ses baguettes de manière fulgurante, un véritable jeu de scène où le public est mis à l’épreuve et vit réellement avec le groupe l’instant des chansons …
« Sourires Amers » se veut surtout indépendant, singulier, exclusif. Un groupe qui ne ressemble à aucun autre. Au sein de Lambersart, ils vagabondent de concerts en concerts (dernièrement au Festival « In Extremis » à la salle André Malraux de Lambersart) afin de propager leurs chansons et faire passer un message. Leur seul désir ? Non pas la notoriété, mais jouer par passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>