Spécial Cannes 2010 : « Carlos » enchante Cannes mais offusque le terroriste emprisonné

Carlos, Illitch Ramirez Sanchez de son vrai nom est un terroriste emblématique condamné à perpétuité  en France pour des actes terroristes. Le fameux personnage aux lunettes noires a été l’auteur de terribles crimes revendiqués comme des actes terroristes. Né à Caracas, Carlos alias « Le Chacal » va par la suite voyager à travers le monde et plus particulièrement en Europe où débutera sa carrière terroriste. Ayant suivi pendant son enfance un entraiment de guérilla cubaine, Carlos a toujours revendiqué ses attentats suite à son engagement communiste. En prison, celui-ci changera de cheval de bataille et se convertira à l’islam pour par la suite affirmer qu’il soutient Ousama Ben Laden dans sa lutte contre les Etats-Unis.  A 60 ans, Illitch Ramirez est incarcéré à la centrale de Poissy où il purge sa quatorzième année de réclusion.

Avec une telle biographie, pas étonnant que les réalisateur aient vu en Carlos un personnage de cinéma. Olivier Assayas s’est ainsi lancé dans la réalisation d’un film, destiné au préalable à la télévision, retraçant le parcours de ce célèbre terroriste. L’œuvre de plus de cinq heures aura nécessité un investissement de 15 millions d’euros et surtout un grand travail de recherche ; autant de la part du réalisateur et du scénariste que de la part de l’acteur, celui-ci a d’ailleurs expliqué qu’il a dû lire énormément pour comprendre l’image du personnage mais il est aussi entré en contact avec les anciennes amantes et les frères de Carlos afin de mieux cerner l’aspect psychologique de son rôle.
Le principal concerné n’a pas apprécié le point de vue du film est a ainsi adressé, depuis sa cellule, une lettre à l’acteur en lui rappelant l’existence d’un ancêtre commun et exprimant son  désarroi face à la participation d’Edgar Ramirez à ce projet : « Pourquoi, Edgar, acceptes-tu de travestir la vérité historique? Pourquoi te prêtes-tu à une œuvre de propagande contre-révolutionnaire, diffamant le plus connu des Ramirez ? […]Ne laisse pas la gloire éphémère à la sauce Hollywood te faire tourner la tête ».  Ayant déjà transmis ses impressions avant la projection au réalisateur en évoquant « une falsification de l’histoire » et des images « ridicules », Carlos ne semble pas prêt à rester dans l’ombre. Sa femme, qui est également son avocate, a quant à elle renchérit en déclarant que « ce film viole grossièrement la présomption d’innocence ».

Si le film ne semble pas du goût du Chacal et de ses proches, à Cannes, le film a été un vrai succès lors de sa projection événement organisée à Cannes mercredi mais également sur Canal Plus où il était diffusé au public d’abonnés. La critique s’accorde majoritairement à déclarer que ce film est excellent. La qualité de la mise en scène et la prestation très pointue d’Edgar Ramirez donnent au film une vraie profondeur.

« Avec « Carlos », long-métrage de plus de cinq heures et demie, Olivier Assayas signe l’un de ses meilleurs films, si ce n’est le meilleur » Les Echos

« Carlos est un uppercut, une œuvre majeure, un chef d’œuvre du genre. » L’Express

« C’est ce qu’on appelle un rôle écrasant. De tous les plans (ou presque) pendant plus de cinq heures trente. A la fois très physique et très bavard. » Télérama.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>