SPECIAL CANNES : Une soirée d’ouverture animée

Le discours, c’est ainsi que commencent toutes les cérémonies. On craint l’ennui alors qu’il est si facile d’éviter cet écueil en confiant à l’acteur Edouard Baer la lourde tâche de l’écrire… et de le réciter.

Deuxième exercice du genre pour le comédien qui « occupe le terrain » depuis déjà deux ans. Serait ce un « complot franco-français ? »,  s’est il interrogé avec ironie. Il y est, il y reste, tant pis pour les autres. Au moins, c’est dit ! Fidèle à son image de dandy clownesque, il a évoqué avec humour un « cinéma de crise », annonçant que le cinéma du « j’ai trouvé un emploi, on va pouvoir manger chaud » allait céder la place aux films « j’ai perdu mon job – ah bon, je ne savais pas que tu travaillais », avant d’accueillir les membres du jury.

Un défilé haut en beauté. Smoking de rigueur pour les hommes, fantaisies argentées, indiennes, japonisantes pour ces dames. Mais c’est sur la présidente du jury Isabelle Hupert que tous les regards étaient rivés. La flamboyante actrice portait une robe manteau croisée couleur champagne, avec un décolleté plongeant, entièrement brodée de fleurs en organdi de soie et strass. Une dentelle métallique spécialement ciselée par la maison Gorgio Armani.


Discours, encore, plus long cette fois et fort en références cinématographiques, empruntant quelques mots à FelliniLe cinéma est une formule de vérité ») ou encore à Jean RenoirIl faut qu’un film soir terminé par un public »). L’égérie de Claude Chabrol a rendu hommage au cinéma avec une perceptible émotion.

Ponctuée par un intermède musical de Brian Ferry,  cette cérémonie d’ouverture express (à peine 45minutes) fut suivie de la réjouissante projection de « Là-Haut », un dessin animé en relief sorti de studios Disney Pixar, dans lequel Charles Aznavour, présent sur la scène du Palais des Festivals, double l’un des personnages principal.

Un préambule qui  annonce passions, enthousiasmes et controverses… Cannes en somme !

Là-haut – Bande-annonce spéciale Cannes

3 commentaires

  1. Anonyme

    Coup de gueule!!!
    Il faut d’urgence cesser ces stupides lancer de ballons qui sont une catastrophe écologique pour la mer. En effet, des milliers de poissons et de tortues meurent chaque année étouffées par ce qu’ils croient être de la nourriture qui flotte à la surface. Que le ministre de l’écologie fasse quelque chose une fois pour toute!!!!!!!!!

  2. Anonyme

    il a l’air génial !
    coquinette tu craint ! que viens faire l’éologie l’a dedans, c’est un film qui parle de la solitude des personnes agées . si tu veux voir un pixar écolo regarde Wall-E

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>