Sujet tabou et fléau…. le Sida!!

Donc pour commencer, voici quelques explications sur le virus et plein d’autre choses….
VIH ? SIDA ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

VIH désigne le Virus de l’Immunodéficience Humaine. Ce virus, lorsqu’il pénètre dans le corps, va infecter et détruire certaines cellules qui coordonnent l’immunité (défenses de l’organisme contre les microbes).
Lorsque ces cellules sont en nombre insuffisant, l’immunité n’est plus efficace. Des maladies graves dues à des microbes peuvent alors se développer. On appelle ces maladies « maladies opportunistes », parce qu’elles profitent de la disparition de l’immunité pour se développer. Lorsqu’une personne a une ou plusieurs maladies de ce type, on dit alors qu’elle a le sida (Syndrome d’Immuno Déficience Acquise)

Mais alors, quelle est a différence entre l’infection par le VIH et le sida ?

Quand une personne est contaminée par le VIH, son organisme n’est pas capable de l’éliminer. Elle est alors infectée par le VIH. Mais elle ne va pas se sentir malade tout de suite. Le VIH met en général plusieurs années avant de détruire les défenses immunitaires. On ne parle de sida que lorsqu’une personne souffre d’une maladie opportuniste.
Donc, un malade du sida a forcément une infection par le VIH, alors que toutes les personnes infectées par le VIH n’ont pas développé le sida. Les traitements actuels ont pour but de soigner le sida chez ceux qui l’ont déjà, mais aussi d’empêcher que l’infection par le VIH évolue vers le sida.

Etre séropositif, c’est la même chose ?

On sait qu’on est séropositif lorsqu’on a fait un test de dépistage. Ce test permet de rechercher des anticorps que l’organisme fabrique pour essayer de se protéger du VIH. Ils ne sont fabriqués qu’en présence du VIH . Donc, être séropositif veut dire qu’on est infecté par le VIH. Cela ne signifie pas forcément qu’on a déjà développé le sida.

J’ai entendu dire que, quand une personne était séropositive, elle avait des taches sur la peau et qu’elle maigrissait. C’est vrai ?

Non. On peut être séropositif pendant des années tout en se sentant en très bonne santé. Il y a même des sportifs de très haut niveau qui sont séropositifs. On ne peut pas voir si une personne est porteuses du VIH. Et si on a pris un risque, il n’y a qu’en faisant un test qu’on pourra savoir si on est porteur du virus.
Mode de transmitions

L’infection par le VIH (virus responsable du sida) est une maladie transmissible dans certaines circonstances très précises, le plus souvent au cours des rapports sexuels, contrairement aux maladies contagieuses qui peuvent s’attraper sans contact direct, comme la grippe.

Comment se transmet le virus VIH ?

Le virus vit à l’intérieur de certaines cellules du corps, qui sont présentes dans les sang et les secrétions sexuelles. C’est un virus humain, qui ne peut se transmettre que d’un humain à un autre. Pour qu’une transmission puisse avoir lieu, il faut que plusieurs conditions soient réunies :

- le virus doit pouvoir « sortir » de la personne infectée : cela ne peut se faire que par une muqueuse (le revêtement intérieur du corps, qui est différent de la peau) ou par une blessure permettant au sang de « sortir du corps »
- un véhicule doit permettre au virus d’aller d’une personne à une autre : ces véhicules sont le sang, le sperme, les secrétions vaginales de la femme, le liquide pré-séminal de l’homme (la « goutte » qui peut apparaître dès l’érection, bien avant l’éjaculation), et le lait maternel (les autres liquides comme la salive, la sueur, les larmes, ne peuvent pas contenir assez de virus actif pour permettre une contamination)
- le virus doit pouvoir rentrer à l’intérieur d’une autre personne : par une muqueuse ou une blessure permettant le contact avec le sang.

Ces conditions de transmission demandent un contact direct. Si elles sont réunies, une contamination est possible, sans qu’elle ait forcément lieu. Par exemple, en cas de rapports sexuels non protégés avec une personne séropositive, il peut suffire d’une fois pour être contaminé, mais on peut ne pas avoir été contaminé au bout de dix rapports, et l’être au onzième.

La journée du sida assombrie

Alors toutes les informations qui suivent je les aient trouvées sur des sites de lutte contre le sida.
Donc d’après ses coupures, tout d’abord la situation stagne depuis bien trop d’années, la faute a qui? Et ensuite le gros problème viendrait des gouvernements… Mais des gouvernements de pays ravagés par le virus du VIH.
Dans quel monde vivont nous pour laisser des millards de personnes mourrir d’un virus, qui se répand a une vitesse affolante et qui tue chaque jour, sans que nous ne fesions le moindre efforts, d’accord plein d’associations ce mobilise mais leurs empleur et leurs actions n’est qu’un fragement face a tout les gens qui ont besoin de médicaments.
Quand est ce que les gouvernements de ces pays vont réagir? si il n’est déja pas trop tard!!
Somme nous arrivés a une banalisation du sida?
Je ne l’espère pas!!

Articles

Ceux qui suivent les actualités scientifiques depuis longtemps ont une impression de déjà-vu à cette époque-ci de l’année: la journée mondiale pour le sida, le 1er décembre, a été l’occasion de constater que les traitements sont toujours aussi efficaces… mais que des populations, toujours les mêmes, y ont toujours aussi peu accès. « La bureaucratie », un manque de fonds et « une absence de leadership » sont des obstacles à la distribution de médicaments anti-sida à l’intention des plus pauvres, résume une analyse déprimante publiée cette semaine par un groupe de pression et endossée depuis Washington par l’Alliance mondiale contre le sida.L’analyse s’appuie sur des entrevues et des questionnaires remplis par des gens impliqués dans la lutte anti-sida dans six des pays les plus durement touchés. Les auteurs y pointent des organismes comme le Fonds global pour la lutte contre le sida, la tuberculose et la malaria, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, pour leur lenteur bureaucratique et le manque de coordination.
A cette liste de coupables, on peut ajouter la stupidité: des responsables politiques, et non les moindres, continuent de nier l’adéquation entre le VIH et le sida, et refusent d’ouvrir la porte aux traitements anti-sida. C’est le cas des autorités du Swaziland, petit État d’Afrique du Sud, qui ont annulé les évènements liés à la journée mondiale du sida. Le Swaziland a l’un des taux de sida les plus élevés au monde.
Quant à la ministre de la Santé d’Afrique du Sud, rien de moins, elle refuse toujours d’endosser l’utilité des médicaments dits anti-rétroviraux.
Quant à la parution de l’étude mentionnée plus haut, elle donne un dur coup à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), dont l’objectif ambitieux était de fournir des traitements à 3 millions de personnes infectées par le VIH d’ici la fin de 2005. On sait déjà qu’en juin dernier, seulement un million de personnes avaient été traitées.

Maintenant quelques chiffres
La situation mondiale

Tableau récapitulatif de la pandémie de VIH/sida dans le Monde, décembre 2004
(estimations – source : ONUSIDA, www.unaids.org)

Nombre de personnes vivant avec le VIH Total 39.4 millions
Adultes 37.2 millions
Femmes 17.6 millions
Enfants <-15 ans 2.2 millions Nombre de nouveaux cas d'infection à VIH en 2004 Total 4.9 millions Adultes 4.3 millions Enfants <-15 ans 640 000 Décès dus au sida en 2004 Total 3.1 millions Adultes 2.6 millions Enfants <-15 ans 510 000 Quelques données sur la pandémie En Afrique 3,1 millions de nouveaux cas en 2004 (sur 4,9 millions au niveau mondial) 2,3 millions de morts en 2003 (sur 3,1 millions de décès au niveau mondial) Afrique sub-saharienne : 25,4 millions de séropositifs soit 1 million de plus qu'en 2002 : 64% de toutes les personnes vivant avec le VIH 76% de toutes les femmes vivant avec le VIH prévalence stabilisée à 7,4% de la population plus de 60% de toutes les personnes vivant avec le VIH pour un peu plus de 10% de la population mondiale Afrique australe : 1/3 de tous les décès liés au sida dans le monde Dans le Monde 3 000 morts par jour 14 000 nouveaux cas par jour + de 95% des cas dans les pays à revenu faible et moyen Près de 2 000 cas chez les enfants de moins de 15 ans Environ 12 000 cas chez l'adulte (15-49 ans) dont 50% environ chez les 15-24 ans 440.000 personnes dans les pays à faible et moyen revenus sont sous traitement antirétroviral (juin 2004) 9 personnes sur 10 ayant besoin d'un traitement (dont la majorité se trouve en Afrique subsaharienne) n'en bénéficient pas Bon mon article ce termine là, j'espère qu'il vous a informer........ et que vous avez prit conscience......

14 commentaires

  1. Anonyme

    Tiens c’est marrant parce que je crois que TOUT l’article vient d’ailleurs…et que justement, quand on écrit un article, on t’indique qu’il ne faut pas copier…

  2. Anonyme

    Hum, Bounty310, tu es sûre de ce que tu dis ?

    Parce que si 20.000 personnes sont contaminées chaque jour en France, 600.000 personnes soit 1 Français sur 100 sont contaminées par mois… Comment expliques-tu que tout le monde ne soit pas contaminé à cette vitesse-là ?

    Peut-être que c’est plutôt à l’échelle mondiale, et 20.000 c’est déjà énorme, trop même.

  3. seahawk

    Heuu sure non, cest pas moi qui la dit, cest la madame doctoresse qui coprésente le magasine de la santé sur France 5 pr pas faire de pub….
    Et 1/3 des français qui croit que l’on guérit du SIDA, cest bien la preuve que le chiffre est probable…
    Puis 20000 par jour ds le monde, qd tu vois que la majorité des femmes ds je sais plus quel pays dafrique est contaminée…
    De plus, les naissances peuvent compenser le chiffre…
    Enfin cest ce que jai entendu, après je peux me tromper. Qqn peut vérifier??

  4. Anonyme

    Ah ben en fait soit jai mal entendu, soit elle a fait une faute quelle a rectifiée le lendemain comme ils font dhabitude:
    20 000 : cest le nbre de contaminés par jour ds le monde
    6000 : nbre de contaminés par an en France
    150 000 : nbre de contaminés en France.

    Total : 40 millions de séropositifs ds le monde.

    Triste

  5. krimou

    A chaque fois que je vois la mot fléau je pense à Fla … réflexe Oo

    L’article ? jl’ai pas lu, la flemme ^^
    (de toute façon, Fla il dit qu’il est copié alors c’est pas marrant … faut bien une excuse hein ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>