Ta déclaration

Si tu m’aime autant que je taime tu devrais sentir la douleur de mon coeur car tu n’es pas avec moi. Je t’aime.

Je taime: te l’écrire c’est facile, te le dire c’est facile mais l’oublier c’est impossible.

A l’horloge de la tendresse, mon amour pour toi n’as pas une seconde de retard.

Tu dois être essouflé à force de courir dans mes rêves.

J’ai tout sauf toi donc je n’ai rien car tu es tout pour moi.

On dis que l’amour et aveugle. Dommage qu’il ne puisse pa voir ta beauté.

On dis souvent que la vie est un long fleuve tranquille mais avec toi c’est un torrent de bohneur.

Un homme passionné voit toutes les perfections dans celle qu’il aime

L’amour aime imparfaitement

J’aime… à ce nom fatal, je tremble, je frissonne

Rien n’est plus doux au coeur d’un homme que le ravissement de la femme qu’il aime, qui l’aime, et la mine attentive qu’elle prend à chacune de ses paroles, d’autant plus émue et intérieurement grisée qu’elle ne sait pas ce qu’il lui dit.

Il semble que l’amour ne cherche pas les perfections réelles ; on dirait qu’il les craint. Il n’aime que celles qu’il crée, qu’il suppose ; il ressemble à ces rois qui ne reconnaissent de grandeurs que celles qu’ils ont faites.

All you need is love!

4 commentaires

  1. Anonyme

    Chère Ambre, en lisant ton article, je me suis imaginée utilisant ces formules pour faire ma déclaration à l’élu de mon coeur… C’est censé faire parti de la tactique qu’il se sauve en courant…?!
    Delphine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>