Tabac et Cannabis

J’écris cet article en tant que fumeur de clope, et ancien fumeur de joints. Il est clair que pour l’un et l’autre, on commence pour faire comme le copain, pour qu’il sache qu’on est aussi « grand » (j’emploi ce terme pasqu’en général, quand on commence, c’est vraiment l’age ou on veut être grand, plus grand, un vrai ados bien fini) que lui, ou bien pour le surpasser (« moi je fume, toi t’es finalement qu’une lopette à côté de moi »), ou bien pour le penser soi-même (j’en connais qui sont allés fumer leurs premières clope au fond des bois, pour que personne ne le sache). Pour le shit (ou la beu, pardonnez moi), c’est plus subtil, beaucoup commence, ou essaye juste, alors qu’il sont déjà bien mature (15-17 ans), et dans ceux là, certain le font vraiment que pour essayer. On connait beaucoup plus de non fumeur de joint qui on déjà essayé une fois que de non fumeur de clope qui ont essayé une fois aussi. Au final, on commence, pour la clope, pour se « surpasser », et pour le shit, pour se « surpasser » aussi, ou bien uniquement pour tester, dans ce cas là, ces fumeur fument vraiment délibérément (du moins durant un certain laps de temps)

Pourquoi est-ce que certain fument la clope uniquement, d’autre le joint uniquement, d’autre les deux…

En général, on fume plus de clope que de joint (je dis bien « EN GENERAL »), donc on peut y voire une certaine sorte de régulation. En même temp, si ils fumaient autant, c’est-à-dire, pour beaucoup, une dizaine, voire une vingtaine de joints par jour… bah ils n’auraient, premièrement plus beaucoup d’argent, et ensuite plus beaucoup de temp pour faire la part du vrai et du faux, du bon et du mauvais dans leur vie et dans ce qui les entoure.
Beaucoup disent que c’est aussi une question de santé (Ils fument des joint (de beu exclusivement dans ces cas là, et pure, sinon le raisonnement est faux) car le tabac est nocif (sans blague) et la beu non (on prend pas en compte les feuilles (à rouler) et le gaz des briquet, trés nocifs, bien plus que le tabac). Le raisonnement est acceptable, mais combien l’applique vraiment? la beu est rare et chère par rapport au shit, et si en plus il faut ne pas la couper au tabac pour ne pas prendre du tout de nicotine… bah le larfeuille se vide vite, encore une fois, et le joint est plus dévastateur que l’on ne le voudrait (p’têt pas pour tout le monde, j’en convient)
Enfin bon, pourquoi, aussi, les fumeur de clope ne fument pas de joint??? pourquoi MOI je ne fume plus de shit, plus de beu, plus que des roulés (majoritaire), de la schicha, des bidies, des clopes normal et quelques cigareillos, mais pas un seul joint de temp en temp??? Et bien parce que si le tabac est nocif pour la santé physique (souffle, cancer et tralali et tralala), le joint l’est aussi énormément pour la santé morale. C’est vrai que ça n’arrive pas sur beaucoup de fumeur, mais j’ai approché un stade, et j’ai vu d’autre y tomber; et vous aussi surement, ou tout ce qui nous entoure devient faux, et seule notre monde à nous nous semble vrai. L’égocentrisme et l’égoïsme prennent la place sur l’ouverture et de l’acceptation de l’autre. On fout les parents à la porte (de notre cerveau, ou au mieux, de notre chambre, en gros, de notre vie) en atendant que eux fasse la même en retour. Enfin bon, je m’embrouille alors je vais arréter cette partie ici.

Pourquoi est-ce que j’ai arrétés le joint d’un jour à l’autre mais ça fait 10 fois que j’arrête de fumer en 1 semaine (et j’ai repris autant de fois)

Finalement, arrêter, c’est ce qu’il y a de plus simple et de plus difficile à faire. Pour la clope, faut arrêter de se leurrer : Les entreprises qui nous font des patch, si ça marche, il y a moins de fumeur, donc moins de client potentiel, donc leur but n’est pas que l’on arrête notre conso définitivement, mais pour un court laps de temp, donc la pharmacie n’est pas vraiment le meilleur remède. Les études montrent que la dépendance physique d’un fumeur moyen (10 clopes/jours) est de 5 jours environ après l’arrêt de la conso, à peine plus pour les gros fumeur. Donc finalement, si on se résume à ça, il suffirait de s’enfermer sans paquet durant 5 jour et on a totalement arrêté. Mais tout fumeur le sait; la première chose que l’on ferait en sortant, on foncerait sur la premeière personne qu’on voit pour lui tirer une cigarette (la buraliste est trop loin). Donc c’est là qu’intervient la dépendance morale, qui est la même que celle du joint : C’est vrai que c’est vraiment simpa, entre deux cours, après ou avant une interro de tirer comme un ouf sur sa clope, de faire des rond de fumer dans les bar, de fumer sa clope, le soir, après avoir bossé jusqu’à minuit passé, et tout ces p’tit moment là… On s’emmerde, hop! une clope, ça ferat passer le temp. Mon ex est dans les bras d’un pote, sur le banc en face de moi? hop! une clope, ça aidera à détourner mes pensé (bah oui y a du vécu et alors!!!) Enfin bon, tout ça pour dire que fumer sa clope (encore mieux quand c’est des roulés pasque ce sont vraiment TES clopes, ou son joint, rien que pour ça, c’est vraiment sympa (je parle même pas des effets agréables du cannabis). Alors franchement, quand on vie ça, et que ça nous pose pas tellemnt de problème (on fume pas trop pour que ça nous pourrisse notre vie (en plus les roulés sont encore pas trop cher)), on a pas vraiment envie d’arrêter, sauf en cas extrême (ça gêne ta copine etc…). Tout ça c’est d’ordre morale. Voit vraiment si t’as envie d’arrêter. Et ensuite, si ouui, arrête, sinon bah… prie pour que la hausse du tabac soit repoussée…