Tentés par le fétichisme ?

Le fétichisme, c’est tout d’abord le culte des fétiches, c’est-à-dire des objets auxquels ont attribue un pouvoir bénéfique. La jouissance est conditionnée par l’utilisation d’un objet inanimé affublé d’un quelconque pouvoir érotique. Sans toutefois toucher les extrêmes de la question, on peut le temps d’une soirée, présenter des tendances.

Je m’explique.

Histoire de pimenter une soirée chaude avec ton jules, pourquoi ne pas lui faire la surprise de te présenter à lui en corset et porte jarretelles ? De manière ponctuelle, ça peut se révéler être très excitant… surtout si la soirée est mise en scène. Soit créative ! Imagine un scénario (sans tomber dans les clichés qui eux, ne sont pas excitants…), crée l’ambiance, le décors.
Tu n’en a peut être pas l’impression, mais mine de rien, ceci est du fétichisme. Tu l’a peut être déjà pratiquer sans en avoir réellement conscience. Lorsque l’on fait appel à des accessoires « glamour » dans le cadre de relations sexuelles, cela s’appelle du fétichisme. Mais « classe » le fétichisme, s’il vous plait ! Il ne s’agit en aucun cas de tomber dans le graveleux, le lubrique ou l’obscène.
Ce petit plus indispensable à l’orgasme (ou en tous cas, qui l’aide) est souvent un vêtement de lingerie. Mais le fétichisme c’est aussi se pâmer devant une partie du corps. Ou encore faire une fixation sur une action.

Le fétichisme peut revêtir des formes très différentes, comme le besoin de recourir dans l’intimité à de petits accessoires qui ont un rôle d’amulette (godemichés, menottes…)

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de chaudes nuits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>