The Eye

Etre aveugle de la vue ne signifie en aucun cas d’être aveugle de la vie. Sydney Wells a perdu la vue au cours de son enfance, lors d’un tragique accident. Pourtant sa vie ne semble point  jalouser celle des autres. Musicienne de talent, intelligente et doté d’une beauté inoubliable. Mais les apparences sont parfois trompeuses, Sydney n’a qu’un souhait, celui de retrouver la vue. L’espoir renaît ainsi à travers une opération de la Cornée, mais retrouver la vue après vingt ans de cécité n’est pas chose facile. Le soutien de sa sœur Helen Wells, ainsi que  du Docteur Paul Faulkner vont participer au bon rétablissement de Sydney. Les premières formes et les couleurs se substituent peu à peu  au néant. Sydney s’aperçoit rapidement que ce qu’elle voit, personne d’autre ne le perçoit. Des images, des flashes se projettent sur sa rétine sans pouvoir en connaître ni l’origine ni la raison. Réactions post-opératoire ou erreurs médicales ?le phénomène reste inexplicable.  Sydney Wells retrouve la vue mais elle voit des choses qu’elle n’aurait même pas imaginée. Visions effroyables d’un cauchemar interminable, les yeux ouverts, Sydney Wells va tout tenter pour comprendre le mystère du mal qui la possède.

Captivant, saisissant, étonnant, The Eye est un film fantastique d’horreur qui a su se démarquer des films habituels du genre. L’intrigue est intense, laissant le spectateur dans une perplexité géniale jusqu’ à la dernière minute. Une atmosphère sombre et froide pèse de façon étonnante. Cramponné bien au fond du siège, les doigts agrippés à l’accoudoir, rien n’y fait, absorbé par l’intrigue, ce film est propice aux sensations fortes. Accrochez-vous bien !

Merci à Kinepolis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>