The Hickey Underworld – Blonde Fire

The Hickey Underworld est un groupe de rock qui pourrait marquer un tournant dans votre vie. Produit par les membres de Das Pop et masterisé par Howie Weinberg (celui-là même qui a officié sur Nevermind de Nirvana), le premier album éponyme du groupe belge est un brûlot post hardcore comme on en n’a pas entendu depuis longtemps.

Blonde Fire : un diamant brut qui évoque les Strokes

Une silhouette étrange et solitaire fouille dans une pile de détritus. Avec les matériaux que ce personnage trouve, il se met à se fabriquer des meubles, des animaux et mêmes des humains. Pourtant, toutes ses créations ne se comportent pas telles qu’il le souhaiterait…
Les images fiévreuses et cauchemardesques ont été imaginées par Joe Vanhoutteghem, réalisateur de pubs sous le nom Lionel Goldstein, avec son partenaire Koen Mortier.
 
« Controversé », « dégueulasse » et « méchant pour les lapins », le clip de « Blonde Fire » est juste drôle et poétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>