The Hickey Underworld – Future Words

Après plus de 100 000 vues sur leur premier clip « Blonde Fire» et de larges échos dans la blogosphère (Kayne West est déja fan, lire plus bas), les rockeurs belges de The Hickey Underworld sortent un premier album éponyme qui tranche avec la concurrence. Certes il y a eu Minor Threat et Fugazi dans les années 80, puis plus tard Nation Of Ulysses (le nom du groupe vient de là), puis Jesus Lizard et Shellac. Aujourd’hui, il y a The Hickey Underworld, un groupe venu d’Anvers dont les visuels évoquent un univers magique, pseudo-maçonnique et la musique des tonalités dissonantes et épidermiques.


Inspiré du monde psychédélique du brésilien Zé do Caixão, alias Coffin Joe (un réalisateur de films d’horreur et de sexploitation) et produit par les autres belges de Das Pop, The Hickey Underworld cultive la dérision sans perdre de vue l’originalité,   dans la lignée de leurs compatriotes d’ Evil Superstars, Millionaire ou dEUS. Pas de coupes de cheveux ébouriffantes, ni de faux airs américains et encore moins d’affreuses attitudes emo. C’est du pur et dur: du bruit, de la colère, de l’énergie et des tubes en larsens.
 
Après la reprise de la video de « Blonde Fire » sur le blog de Kanye West il y a quelques semaines, c’est au tour de la radio Bruxelloise Studio Brussel de se lâcher au son de ce titre. La vidéo est ici et ça fait du bruit:

The Hickey Underworld – Future Words

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>