Tigane – Acrobat Lover

Déjà deux ans que Tigane peine à percer dans le milieu si hermétique de la soul française. « Vu à la télé », produit marketing d’ M6, ou Poulidor de la télé-réalité (les plus vieux comprendront), les étiquettes peu glorieuses qui lui collent à la peau s’additionnent lorsque l’on regarde les commentaires sur le web d’un peu plus près.

Néanmoins, l’artiste a sur mettree toutes les chances de son coté. Il s’est entouré des réalisateurs et musiciens Yann Cortella (Brigitte Fontaine, Indochine, Stereodrome…) et Mary L. (Philip Larsen, « Le Roi Soleil », Robbie Williams, Johnny Hallyday…). Il a recruté la section de cuivres de Christian Martinez et Thierry Faruggia (Ray Charles, Diana Ross, Barry White…), le batteur JP Motte (Ilenes Barnes, Olivia Ruiz…), le percussionniste Bendja (Mano Solo, Balbino…), le guitariste Fred Fuchs (Disiz La Peste, Parker, Louis…), et David Grumel aux claviers. Les textes ont été confiés à François Welgryn (Amel Bent, Pauline…), pour un univers que le chanteur qualifie de pop/soul.

Une équipe solide et talentueuse mais des choix de chansons maladroits et inefficaces. Malgré sa fraîcheur, le premier single « Le temps d’une chanson » n’a pas su emballer les radios et le public. Malheureusement le groove d’ « Acrobat Lover » risque de ne pas en fédérer d’avantage.  Seule la réalisation du clip, en hommage au mime Marceau, peut attirer les curieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>