Usmar – T’abuses

Usmar est un drôle de personnage. Prenez son prénom, hérité de son arrière-grand-père. Comment le prononcer, « Usmar », « Ousmar » ? On préférera la seconde option, juste pour la musicalité du son. Prenez le titre de son deuxième album « Rien n’est parfait ». Serait-ce un regard désabusé sur le monde que porte Usmar seconde option ou juste sur lui-même. Auteur, compositeur, interprète, Usmar aurait il une casquette défaillante pour trouver le monde si imparfait ?

Le cap de la trentaine

En fait, l’artiste a mis du temps pour trouver sa voix et sa voie. « J’ai essuyé larmes et plaies mais maintenant l’avis des autres, je dis… qu’importe » chante-t-il sur le titre « Qu’importe ». Voilà notre énigme en partie résolue. Comme tous les artistes dignes de ce nom, il a galéré. Mais pas si longtemps que ça ! « L’âge des possibles », son premier album, lui a permis de fouler les scènes des découvertes du printemps de Bourges, des Francofolies et du Bataclan. Un opus qui correspondait à son entrée dans le monde adulte. Quatre ans après, Usmar a pris de la bouteille, et se posent de multiples questions existentielles qui forment un second album plus fouillé, musicalement plus fort et visuellement travaillé (il a collaboré avec le photographe Constantino Ruiz Lopez). Un petit coté Oxmo Puccino assaisonné à la sauce jazzy, électro, parfois rock. Un mélange qui, dans d’autres mains, aurait pu être un fourre-tout brouillon. Or, « Rien n’est parfait » est tout le contraire. L’audacieuse ambition d’Usmar de mêler un à un les styles musicaux avec une mélancolie prise au quinzième degré trouve un écho particulier sur scène. Usmar veut du spectacle. Aux antipodes des statistiques Biolay & Delerm qui semblent tant réjouir les bobos des métropoles, Usmar semble préparer ses concerts comme il écrit ses chansons, avec originalité et énergie. On passe de la batterie acoustique aux séquences électroniques comme si de rien n’était.

La bidouille et le bricolage musical sont maîtrisés, on serait presque tentés de dire que si rien n’est parfait, cet album pourrait être une exception. A découvrir d’urgence sur scène (consulter les dates) !

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>