violences continues dans le monde du football

Un jeune supporter est mort jeudi 24 novembre , atteint par les coups de feu d’un CRS. Ce drame survenu aprés le match Psg Hapoel Tel Aviv fait ressurgir le probleme des supporters ultraviolents. La moitié d’entre eux sont à Paris. le psg est pointé du doigt par les RG pour la responsabilité des violences dues aux hooligans. Julien Quenemer le supporter décédé appartenait aux boulogne boys la frange la plus dure des supporters. Il s’agit d’un groupeproche de l’extrème droite aux idées racistes et antisémites. Le CRS qui a tiré sur Julien Quenemer tentait de se défendre alors qu’il était attaqué et insulté par ces supporters.

Cette semaine à Nancy certains actes de violence ont aussi éé commis . Dans l’aprés midi tandis que 400 à 500 supporters du Feyenoord, dont la majorité en état d’ébriété, se promenaient dans les rues de la ville, la devanture d’un bar a été brisée ainsi que la vitre d’un tramway . Après l’intervention des policiers pour tenter de ramener le calme, le trafic de la ligne de tramway avait été suspendu.
Puis vers la fin du match les supporters du Feyenoord, après avoir brisé le plexiglas de leur tribune en première période, arrachent un par un les sièges et les projettent sur les stadiers. Contraints d’intervenir à la bombe lacrymogène, les CRS obligent l’arbitre à interrompre la partie . Après une vingtaine de minutes d’interruption, le match reprend dans un stade presque vide. Seuls les trois quarts des « supporters » du Feyenoord sont restés.

Les violence d’origine raciste ou homophobe ont toujours existé dns le monde du foot mais elles ont tendance à prendre de plus en plus d’ampleur. A moins de jouer les matchs à huis clos aucune solution ne peut vraiment remédier au probléme. Il faut que les supporters violents se rendent compte de leur bétise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>