Wallen fait son Business

Native de Bobigny, elle a su imposer son style et se doter d’une forte réputation dans un milieu pourtant de renommée machiste. Nawell Azouz, de son vrai nom, reste une référence. Parmi ses nombreuses collaborations, on retiendra les noms de Shurik’n (IAM), Akhenaton, Rohff, Sniper ou encore Mac Tyer. Ce nouvel opus Wallen l’a voulu « Hip Hop », dans la continuité de son premier album « A force de Vivre », sorti en 2OO1. Un album à son image, authentique! Une production aux notes féminines exigée par la chanteuse. Wallen a souhaité s’entourer de Bilal (NAP) afin de produire son album dans les meilleures conditions.
 
 L’album débute sur une ode à la Seine-Saint-Denis, le quartier qui a vu grandir Wallen derrière des « remparts ». Suivi par le très entraînant « Entre les blocs de ciment », une sorte de comte urbain racontant le quotidien de la chanteuse. Wallen ne mâche pas ses mots ! Dans « Bussiness », elle se pose en critique d’une certaine « culture ghetto » dont les excès dépassent l’acte de militantisme selon elle. Dans « Dites au désespoir » ou dans « Leur Arrogance », la reine du R’n B règle ses comptes avec le milieu et ses détracteurs. Sans grande surprise, le slameur Abd Al Malik, mari de la chanteuse, apporte sa pierre à l’édifice avec « Ciao Pantin ». Plus surprenant, la collaboration avec Micky Green sur « Répare-Moi » qui démontre tout son rayonnement musical. L’album retombe sur des notes plus douces avec « Dis-le sans attendre ». Wallen chante son quotidien mais elle revendique ses origines marocaines qui sont parties intégrantes de sa personnalité, avec « Fille de Berger » et « Madagh ». Un morceau plus soul avec « Kilodramme » en communion avec son instrument de prédilection, le violon. L’album s’achève sur le titre « Miséricorde » où la spiritualité de Wallen prend alors toute son essence.
 
 
Un album intime, truffé de confessions. Une douceur altérée qui s’exprime par la musique. Des sonorités à l’image de la chanteuse, douce et dur à la fois. Des textes poignants dont la sincérité ne peut être désavouée. Wallen fait un come back fracassant avec ce nouvel opus « Miséricorde ». Sa marque de fabrique reste la même, l’authenticité encore et toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>